10/18 immigration


Détails de l'événement

  • Date:

Pour son université d’automne, le « Cercle Pierre Mendès France » de Clermont-Ferrand a « installé » sa dernière réunion à Saint-Eloy-les Mines. Une grande partie des adhérents, invités ou élus et quelques amis du cercle, que la situation sanitaire n’a pas découragés, se sont retrouvés à la médiathèque accueillis par le maire de Saint-Eloy, Antony Palermo. Sous la présidence de Patrick Pochet, animée par Alain Bandiéra, cette traditionnelle université d’automne s’est intéressée à l’immigration dans les Combrailles. Les Combrailles portent en effet le souvenir , en particulier dans les noms propres, et la mémoire des grands courants d’immigration que l’industrie minière, en particulier, a suscité, courants identiques à ceux qui ont traversé le pays tout entier. Katherine Deschere, présidente de la section-Combraille de la « Ligue des Droits de l’Homme », a présenté un tableau détaillé et richement documenté de l’immigration polonaise, évoquant en particulier la vitalité du club sportif de Montjoie, le KSP, qui a fourni en la personne de Roland Mitoraj, un joueur de football de niveau international. Antony Palermo s’est livré à une analyse sociale et politique de l’immigration contemporaine ; Grâce à la contribution de Clotilde Pompili, présidente du CADA de Saint-Eloy les mines, il a été évoqué l’accueil des nouveaux immigrants sur la commune. Cette immigration « politique » est efficacement gérée par le CADA qui a permis à un grand nombre d’immigrants d’obtenir le statut légal de réfugiés ; aspirant à l’intégration, quelques un d’entre eux ont choisi de vivre à Saint-Eloy, ajoutant leurs particularités à la variété ethnique issue de l’ancienne immigration « économique ». Alain Bandiéra, enfant d’immigrés italiens et Tonio Escamez, issu de la vague espagnole, ont apporté leurs témoignages personnels. ; ils ont aussi évoqué les richesses de toute nature que l’immigration importe. Et c’est pourquoi la chanson a servi d’heureuse conclusion à cette journée. Antonio Escamez, chanteur reconnu et enfant du pays, a rendu hommage, en deux textes, à ses racines espagnoles ainsi qu’à son enfance à Saint-Eloy, au cœur d’une famille de mineurs : exemple flamboyant du métissage des cultures et des identités.

Cet événement a été publié par Admin.